Walter Scott

  • Édition enrichie de Henri Suhamy comportant une préface et un dossier sur l'oeuvre.

    Situé à la fin du XIIe siècle, sur fond de conflit entre les Saxons et les Normands, le roman met en scène les combats d'Ivanhoé, chevalier sans peur et sans reproche, pour maintenir son roi et bienfaiteur Richard Coeur de Lion sur le trône et sauver du bûcher la belle Rébecca. Paru en 1819, Ivanhoé est un formidable roman d'aventures où se succèdent les situations périlleuses et les péripéties, les combats, les trahisons et les passions.

    Animé par un profond sentiment de l'histoire et appuyé sur ses lectures et ses intuitions, Scott compose avec Ivanhoé le modèle du roman historique. Le Moyen Âge qu'il représente sans l'idéaliser n'est ni sentimental ni légendaire mais fidèle aux connaissances historiques de son temps. La trame dramatique du roman est universelle : de la guerre vers la paix, du déchirement vers la réconciliation, voire vers le métissage entre des peuples hostiles.

    Du Moyen Âge aux temps modernes, l'auteur peut conclure que nous vivons dans un monde où, malgré ses horreurs et ses bassesses, héroïsme et justice sont possibles.

  • Wendy

    Walter Scott

    Étudiante en arts visuels à l'université, Wendy évolue dans les milieux hip de Montréal : cafés troisième vague, boutiques de stylistes mode et spectacles de groupes punk émergents. Du Mile-End à Saint-Henri, cette vingtenaire branchée est aussi à l'aise avec le jargon de l'art conceptuel (d'ailleurs, elle vient d'être acceptée dans une résidence de création renommée) qu'avec l'argot de la rue. Cependant, elle perd totalement ses moyens quand vient le moment de communiquer avec les hommes qui l'attirent, les artistes qui l'intéressent, ou pire : le mélange des deux!

    Portée par un dessin minimal et abrasif, qui traduit pourtant avec autant de désinvolture que d'efficacité la complexité des émotions, cette comédie sur le thème du langage à l'ère texto propose une vision satirique et irrévérencieuse de l'hypocrisie des relations humaines et du milieu de l'art contemporain... tout en présentant l'amitié féminine et l'activité créatrice comme fondamentalement signifiantes.

  • L'Antiquaire Nouv.

    Ce n'est pas un roman historique comme aimait le faire Scott mais un roman de moeurs.

    L'auteur nous plonge dans le quotidien de tout le petit peuple d'une bourgade écossaise et de ses alentours : propriétaires terriens, mendiants, aristocrates, marins-pêcheurs, barbiers, commères indiscrètes...
    Parfois comédie - des scènes tournent en ridicule travers et manies des personnages -, parfois roman gothique - jeune homme mystérieux, aristocratie dégénérée, épouvantable secret de famille, amour sans espoir, trésor caché, chambre hantée, funérailles dans une crypte en ruine à la lueur des torches...

    L'Antiquaire est un roman débridé - le roman préféré de son auteur.
    Une vraie redécouverte !

  • Au lendemain de la bataille de Waterloo (18 juin 1815), l'écrivain écossais Walter Scott et trois de ses amis embarquèrent pour le Continent afin de prendre la mesure du "théâtre du plus grand événement de nos temps modernes". Outre le poème Le Champ de Waterloo, Scott livra ses impressions de voyage dans une série de seize lettres adressées par son double fictionnel, Paul, un gentilhomme écossais, à différents membres de son entourage, sélectionnant les sujets en fonction de ses destinataires. Dans ces Lettres de Paul parues dès 1816, Scott privilégie une forme de récit qui donne une immédiateté étonnante à ses observations très détaillées tant sur les contrées traversées que sur les événements militaires et politiques de l'été 1815. Ses contacts avec des témoins directs, la véracité objective de son matériau narratif, comme sa capacité d'analyse donnent à son récit une richesse d'informations et une profondeur d'interprétation remarquables. Au moment du bicentenaire de la bataille, ce témoignage qui n'a rien perdu de sa puissance évocatrice relève de ce que l'on appellerait aujourd'hui l'histoire immédiate. Il procure à son public un fort sentiment d'immersion dans une période fascinante dont on peut devenir, le temps d'une lecture, le contemporain.

  • Quentin Durward

    Walter Scott

    La seconde moitié du quinzième siècle contenait en germe une série d'événements dont les conséquences rendirent la France puissante et formidable, au point d'en faire désormais, à de certaines périodes, un objet de jalousie pour le reste de l'Europe. Avant cette époque il lui fallait défendre sa vie contre les Anglais, qui étaient en possession de ses plus belles provinces. Les plus énergiques efforts du roi et la bravoure du peuple suffisaient à peine à protéger le reste du royaume contre la domination étrangère.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • ROB-ROY

    Walter Scott

    Walter Scott (Sir Walter Scott, 1er baronnet) est un poète et écrivain écossais né le 15 août 1771 à Édimbourg et mort le 21 septembre 1832 à Abbotsford. Scott a été un précurseur pour deux tendances majeures qui se sont affirmées avec le temps : le roman historique, dont le succès lui a valu d'innombrables imitateurs au XIXe siècle, et la culture des Hautes Terres de l'Écosse, après le cycle d'Ossian de James Macpherson, dans ses romans écossais comme dans les usages vestimentaires, puisqu'il a rétabli l'usage du kilt et des tartans. En son honneur, la gare centrale d'Édimbourg a été nommée Waverley en 1854 et son image apparaît sur les billets émis par la banque d'Écosse. Extrait : La joie que M. Inglewood éprouva de voir se terminer si facilement une affaire qui lui eût donné beaucoup de trouble et d'embarras fut un peu tempérée par la réflexion que son clerc pourrait bien n'être pas trop content à son retour. Je vais avoir Jobson sur les épaules pour ces papiers. Peut-être n'aurais-je pas dû les brûler, après tout. Mais, bah ! j'en serai quitte pour lui payer ce qu'un procès eût pu lui valoir, et tout sera fini. À présent, miss Vernon, quoique je sois dans mon jour d'indulgence et que je n'aie voulu faire arrêter personne, j'ai bien envie de décerner une prise de corps contre vous et de vous confier à la garde de la mère Blakes, ma vieille femme de charge ; nous enverrions chercher ma voisine mistress Musgrave, les miss Dawkins et vos voisins ; et, pendant que le violon s'accorderait, Frank Osbaldistone et moi nous viderions ensemble quelques bouteilles pour nous mettre en train.

  • Anglais Rob Roy

    Walter Scott

    When young Francis Osbaldistone discovers that his vicious and scheming cousin Rashleigh has designs both on his father's business and his beloved Diana Vernon, he turns in desperation to Rob Roy for help. Chieftain of the MacGregor clan, Rob Roy is a brave and fearless man, able and cunning. But he is also an outlaw with a price on his head, and as he and Francis join forces to pursue Rashleigh, he is constantly aware that he, too, is being pursued - and could be captured at any moment. Set on the eve of the 1715 Jacobite uprising, Rob Roy brilliantly evokes a Scotland on the verge of rebellion, blending historical fact and a novelist's imagination to create an incomparable portrait of intrigue, rivalry and romance.

  • Anglais Waverley

    Walter Scott

    King George is on the throne, but there are those in Scotland who swear loyalty to the Stuart heir, Bonnie Prince Charlie, and are prepared to stake his claim in conflict and bloodshed. Young Edward Waverley is caught in the middle: son of a Hanoverian yet nephew and heir to a Jacobite, a captain in the King's army yet drawn to the brave Highlanders and their romantic history. Edward must choose where his loyalties lie, even as his heart is torn between gentle Rose Brawardine, and the passionate, principled Flora Mac-Ivor.

  • Anglais Ivanhoe

    Walter Scott

    Hailed by Victor Hugo as 'the real epic of our age,' Ivanhoe was an immensely popular bestseller when first published in 1819. The book inspired literary imitations as well as paintings, dramatizations, and even operas. Now Sir Walter Scott's sweeping romance of medieval England has prompted a lavish new television production.
    In the twelfth century, Sir Wilfred of Ivanhoe returns home to England from the Third Crusade to claim his inheritance and the love of the lady Rowena. The heroic adventures of this noble Saxon knight involve him in the struggle between Richard the Lion-Hearted and his malignant brother John: a conflict that brings Ivanhoe into alliance with the mysterious outlaw Robin Hood and his legendary fight for the forces of good.
    'Scott's characters, like Shakespeare's and Jane Austen's, have the seed of life in them,' observed Virginia Woolf. 'The emotions in which Scott excels are not those of human beings pitted against other human beings, but of man pitted against Nature, of man in relation to fate. His romance is the romance of hunted men hiding in woods at night; of brigs standing out to sea; of waves breaking in the moonlight; of solitary sands and distant horsemen; of violence and suspense.' For Henry James, 'Scott was a born storyteller. . . . Since Shakespeare, no writer has created so immense a gallery of portraits.'

  • Outlaw Rob Roy MacGregor comes alive in this classic epic of the Scottish borderlands. The narrative follows the adventures of Frank Osbaldistone, a businessman's son who falls out of favor with his father and is sent to stay in Scotland. English and Protestant, Frank has never felt more out of place, but the wild and noble land intrigues him. And he is immediately drawn to the powerful, enigmatic figure of Rob Roy, who, alongside his fiercely passionate wife, fights for justice and dignity for all of Scotland. Twists of plot, a romantic outlaw's cunning escapes, and uprisings against England make this a classic epic. At the same time, Frank's fervent but forbidden love for a Catholic girl makes it a breathtaking romance. Combine these elements with superb period detail, and one has an incomparable portrait of the haunted Highlands, a legendary hero, and a glorious Scottish past.
    With a New Introduction and an Afterword by A. N. Wilson

  • Les luttes formidables de la France, à la fin du XVe siècle, contre l'Angleterre, et aussi contre les grands feudataires de la couronne, sont trop connues pour qu'il soit besoin de les esquisser même à grands traits au début de cette histoire, qui doit reproduire dans leurs plus minces détails la vie, les moeurs et les coutumes de cette époque. Il serait également superflu de tracer ici le portrait, tant de fois présenté au public, de Louis XI : il n'y a plus rien à dire sur son génie, son caractère, ses passions mesquines, sa duplicité ou ses cruautés ; ce qu'il fut comme fils, comme homme, comme père de famille ou comme roi, nul ne l'ignore, et nous ne chargerons pas notre récit des graves jugements de l'histoire.
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Contes et ballades

    Walter Scott

    Walter Scott (Sir Walter Scott, 1er baronnet) est un poète et écrivain écossais né le 15 août 1771 à Édimbourg et mort le 21 septembre 1832 à Abbotsford. Scott a été un précurseur pour deux tendances majeures qui se sont affirmées avec le temps : le roman historique, dont le succès lui a valu d'innombrables imitateurs au XIXe siècle, et la culture des Hautes Terres de l'Écosse, après le cycle d'Ossian de James Macpherson, dans ses romans écossais comme dans les usages vestimentaires, puisqu'il a rétabli l'usage du kilt et des tartans. En son honneur, la gare centrale d'Édimbourg a été nommée Waverley en 1854 et son image apparaît sur les billets émis par la banque d'Écosse. Extrait : Elle dit ces seules paroles avec un certain mécontentement, car elle voyait dans la conduite de sa tante une intention désobligeante et peu hospitalière. Et cependant, lorsqu'elle réfléchissait à la légende de la chambre où elle devait coucher, elle ne pouvait s'empêcher de considérer la dame de Baldringham, comme ayant des motifs légitimes pour se conduire ainsi, puisqu'elle se conformait aux traditions de sa famille et à la croyance du temps, également respectées par Éveline. La soirée passée au château de Baldringham aurait été d'une durée effrayante et insupportable, si l'idée du danger qu'on appréhende ne faisait pas passer rapidement le temps qui s'écoule jusqu'à l'heure redoutée. Enfin l'instant de se séparer arriva. La vieille Saxonne souhaita le bonsoir à sa nièce d'un air solennel, lui fit le signe de la croix sur le front, l'embrassa, et lui dit à l'oreille : -- Prends courage, et puisses-tu être heureuse !

  • Darsie is heavily injured after being attacked, but this is not the only obstacle he has to go through. The mysteries about his life are slowly beginning to unravel, when he meets people who turn out to be his relatives.

    Who is Redgauntlet and what is his role in Darsie's life? Will Darsie overcome all the obstacles and return to his homeland? How will this story of action, mystery and adventure end?

    "Redgauntlet II" is the second volume of Sir Walter Scott's historical novel "Redgauntlet". The story from volume one continues with lots of surprises, incidents and action.

  • In this first volume of Sir Walter Scott's famous historical novel "Redgauntlet" you will meet Darsie Latimer and Alan Fairford, two very good friends who have grown up together. Darsie must not set foot in England until he is 25 because of his background, which he knows almost nothing about. While he discovers more about his past, Darsie is brought into conspiracy and his life is endangered.

    Will Alan manage to warn his friend on time? Will they meet someone who can throw light over Darsie's past?

    The story continues and becomes more tangled in the second volume of this book.

  • The Talisman

    Walter Scott

    In this adventure novel King Richard the "Lionheart" is the leader of the Third Crusade, whose main destination is the Holy Land. However, with the advent of the knights into Syria's desert, the heat begins to take its first casualties.

    Will the Crusaders be able to overcome all obstacles, such as the heat exhaustion and the attacks they are subject to, in order to reach and reconquer the Holy Land?

    "The Talisman" is published in 1825 as the second of Sir Walter Scott's "Tales of the Crusaders". The story takes place in the era of the Third Crusade - times of violence, chivalry and romance.

  • Castle Dangerous

    Walter Scott

    "Castle Dangerous" is the last of Walter Scott's "Waverley" cycle of historical novels. The story takes place shortly after the death of William Wallace in the Scottish War of Independence. Basically a romantic tale, the narrative follows a fair lady and her pledge of marriage. With romantic triangles, mysterious identities, battles, and sword duels, "Castle Dangerous" is a satisfying conclusion to Scott's longish tradition of historical novels. Despite being his "swan song", it still remains a pleasant and highly recommendable read.

  • The Betrothed

    Walter Scott

    Eveline is a 16-year-old girl, who is betrothed to Sir Hugo de Lacy - the constable of Chester. The arranged marriage, however, does not take place according to the plans. Sir Hugo is required by the Church to become a part of the Third Crusade and departs for three years. His nephew, Damian de Lacy, is tasked to protect Eveline from all the men who seek to gain possession of her.

    Is Sir Hugo able to accomplish the mission and preserve his life at the same time? Will Damian save Eveline from all the lurking dangers? Who is going to marry the young girl in the end?

    The story takes place in the era of the Third Crusade - times of violence, chivalry and romance. Published in 1825, "The Betrothed" is the first of two "Tales of the Crusaders" by Sir Walter Scott.

  • Le Nain noir

    Walter Scott

    Dans un des cantons les plus reculés du sud de l'Écosse, vers les lieux où une ligne imaginaire, courant au sommet de montagnes élevées et nues, sépare celte contrée de celle qu'on appelle sa soeur, un jeune homme, répondant au nom d'Albert ou Hobbie Elliot, revenait de la chasse au daim. C'était un riche fermier, se flattant de descendre du vieux Martin Elliot de la Tour-Preakin, dont parlent l'histoire et les chansons des frontières.Les daims, si nombreux jadis dans ces vastes solitudes, étaient réduits à présent à des hardes fort rares ; s'abritant dans les retraites les plus lointaines et les plus.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Le Pirate

    Walter Scott

    Les marins qui naviguent dans les mers orageuses qui baignent les rivages de l'Ultima-Thule des anciens saluent souvent, dans leurs voyages, le hardi promontoire appelé Sumburgh-Head qui termine cette île longue, étroite et de forme bizarre, que l'on désigne comme la grande terre de Zetland parce qu'elle est la plus grande île de tout cet archipel. Il passe au pied de ce cap un courant des plus violents, qui se dirige avec ; rapidité entre les Orkneyet les îles de Zetland ; on le connaît sous le nom de roost de Sumburgh : les habitants des îles donnent le nom de roost aux ras de mer.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

empty