Vie pratique & Loisirs

  • Les générations ont beaucoup à nous apprendre sur nous-mêmes. Privilégiées ou sacrifiées par l'Histoire, elles forgent leur identité au contact des événements politiques, des mutations économiques, sociales et culturelles qui marquent leur jeunesse. Dans ce livre passionnant, synthétisant un grand nombre d'enquêtes sociologiques et d'opinion, Bernard Préel brosse l'histoire des générations récentes et celle de leurs relations. Relations complexes où se jouent, souvent sur fond d'incompréhensions et de conflits, des questions centrales : la transmission des valeurs et du patrimoine, les relations au sein du couple et de la famille, le rapport au travail et à la consommation. Le choc des générations propose ainsi à chacun de se confronter au portrait de sa génération. Dans cette fresque vivante, souvent drôle, Bernard Préel réserve une place particulière aux enfants du baby boom, Il montre en effet que, depuis leur révolte, en Mai 68, les rapports entre les générations se sont brutalement inversés. La jeunesse moderne - la génération Gorbatchev et, plus encore, la génération internet - ne se contente plus, en effet, de se rebeller. Elle dicte désormais sa loi aux générations précédentes et, en particulier, à celle de ses parents qui, obsédés par la peur de vieillir, s'approprient la culture jeune de leurs enfants. Avec le risque qu'un jour prochain, ces derniers instruisent le procès de leurs parents, enfants gâtés des Trente Glorieuses.

  • Alternance, cadre de vie, contrôle continu, école moyenne, Europe de l'éducation, orientation des jeunes, programmes, rythmes scolaires, zones d'éducation prioritaires... autant de mots, mais aussi de réalités, qui bougent et qui inquiètent. Ces réalités concernent tout le monde : personnels de l'Éducation nationale, usagers de l'école, du collège et de l'université, associations... Pratique et accessible à tous, ce guide, réalisé par le SGEN-CFDT, rassemble soixante mots-clés. Un index et une bibliographie facilitent sa lecture. C'est un outil pour tous ceux qui veulent comprendre la réalité complexe et multiple de l'École. Et une référence pour ceux qui souhaitent qu'elle se transforme.

  • Alternance, cadre de vie, contrôle continu, école moyenne, Europe de l'éducation, orientation des jeunes, programmes, rythmes scolaires, zones d'éducation prioritaires... autant de mots, mais aussi de réalités, qui bougent et qui inquiètent. Ces réalités concernent tout le monde : personnels de l'Éducation nationale, usagers de l'école, du collège et de l'université, associations... Pratique et accessible à tous, ce guide, réalisé par le SGEN-CFDT, rassemble soixante mots-clés. Un index et une bibliographie facilitent sa lecture. C'est un outil pour tous ceux qui veulent comprendre la réalité complexe et multiple de l'École. Et une référence pour ceux qui souhaitent qu'elle se transforme.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Economiste, chercheur au CEPREMAP (CNRS) et conseiller régional des Verts pour la région Ile-de-France, l'auteur propose quelques réponses aux interrogations légitimes suscitées par le parti des écologistes.

  • D'où viens-je ? Question universelle si personnelle et si problématique ! Question sur les modes de conception des enfants, sur notre filiation, notre identité, comme sur notre humaine singularité : qui suis-je, que suis-je, moi, si seul ? Question angoissée encore devant l'injustice subie du fait de sa naissance. Les origines en héritage ? les gènes, l'appartenance familiale, sociale ou culturelle ne nous définissent jamais entièrement ; la question est de savoir quelle liberté on peut prendre par rapport à ces trois formes de transmission. Un point de vue ethnopsychanalytique permet d'articuler ces trois niveaux de représentation des origines : les mythes collectifs, les romans familiaux et les fantasmes individuels. les mêmes mécanismes de défense participent à leur construction : un même refus des aléas de l'amour et de la sexualité alimente des pathologies individuelles, familiales et collectives. L'auteur aborde ainsi la culture occidentale [le système républicain et ses dérivés totalitaires] clé d'une compréhension de nombreuses questions d'actualité [procréation « articielle », nouveaux repères de parenté, rapport à l'étranger, adoptions...]. Une approche originale qui lie la quête des origines aux problèmes sociaux et donne au sujet sa pleine dimension collective.

  • Nous sommes tous usagers de services ou d'entreprises dépendant de l'État. De mécontentements en litiges, de contestations en conflits, nous pensons souvent être un « pot de terre » face à un « pot de fer ». Et pourtant, de nombreux recours sont à notre disposition de consommateur pour faire valoir nos droits. 40 lettres-types, des conseils, un lexique, une mine d'informations fiables vous permettront de lutter à armes égales avec : les impôts, EDF/GDF, les compagnies des eaux, les hôpitaux, la sécurité sociale, la RATP, la SNCF, les transports routiers, aériens, les services d'urbanisme, les écoles et universités, la Poste, France Télécom, la télévision...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • « Un bébé, ça n'existe pas ». A sa façon, péremptoire et imagée, D.W. Winnicot, pédiatre et psychanalyste anglais, affirmait, dans les années soixante, la primauté des soins maternels et leur caractère d'absolu nécessité dans les premiers mois de la vie d'un enfant. Les notions d'attachement, d'interaction précoce et les multiples potentialités découvertes chez le nouveau-né ne font que souligner l'importance de ce lien premier, de cette rencontre fondatrice entre un bébé et son environnement maternant. Qu'advienne une séparation et que sera donc la vie de ce bébé, ses réactions, ses aménagements face à cette nouvelle et si particulière expérience ? Comment réagiront aussi les parents à cette séparation ? Et quelles représentations, quelles élaborations sous-tendront les pratiques des équipes, institutions ou familles à qui ces tout-petits sont parfois confiés ? Cet ouvrage - né de la collaboration de pédiatres, puéricultrices, psychologues, psychiatres, psychanalystes, juges, mais aussi de parents et de professionnels qui apportent leurs témoignages - souhaite éclairer cet espace et ce temps des séparations précoces. Comment les recenser, les dire et les penser ? Comment les éviter, les prendre en compte, y remédier ? L'inventaire requis ici convoque des séparations multiples, susceptibles d'être vécues par le bébé et sa famille, accueil en crèche ou halte-garderie, prise en charge en consultation de PMI, hospitalisation précoce, placement en pouponnière ou en institution, par mesure de justice ou en cas de détresse psychosociale. A l'adresse de tous les professionnels de la petite enfance, de la santé et de la justice, pour que, confrontés à ces situations, ils puissent résoudre pour eux-mêmes les multiples questions qui surgissent autour de ce thème et qui nous concernent tous intimement. A l'adresse des parents, pour qu'ils ne vivent pas ces séparations comme des arrachements, des ruptures désorganisantes sur le moment et, parfois, des années après. Pour que tous les bébés séparés ne deviennent pas des enfants en souffrance.

  • Comment l'amour et la sexualité viennent-ils aux adolescents ? Y a-t-il eu une évolution dans leurs comportements par rapport à la génération de leurs parents, qui avaient vingt ans en 1968 ? Qu'ont-ils fait de l'héritage reçu ? C'est à ces questions et à bien d'autres que répond ce livre nourri des résultats d'une importante enquête auprès d'adolescents de milieux divers de la petite bourgeoisie provinciale aux enfants des cités, en passant par les adeptes des rallyes. On y découvrira qu'ils ne commencent pas à faire l'amour plus tôt que leurs parents, qu'ils ne sont sans doute pas plus libres. Mais, à la différence de leurs aînés, il n'y a plus de voie légitime pour entrer dans la sexualité ; ni révolution, ni contre-révolution donc, il s'agit seul d'apprendre à être, de s'assumer sans guide. Les comportements amoureux sont laissés à la libre appréciation des intéressés : recherche d'une relation « pure » fondée sur une compréhension mutuelle ou passage à l'acte dépourvu de projet. Cette nouvelle carte du tendre permettra d'observer d'étonnantes évolutions. C'est aux adolescentes que le rôle créateur appartient. En s'adressant à de plus âgés qu'elles, les filles tendent à disqualifier des garçons jeunes moins capables de se situer dans ce registre intime. D'où une crise de la masculinité qui se manifeste de façon aiguë et parfois violente. Illustré de portraits et de témoignages très attachants, ce livre aidera les parents concernés à mieux connaître les adolescents.

empty