• Un matin, tout lâche pour Clara, jeune femme compétente, efficace, investie dans la société de crédit qui l'emploie. Elle ne retournera pas travailler. Amis, amours, famille, collègues, tout se délite. Des semaines, des mois de solitude, de vide, s'ouvrent devant elle.
    Pour relancer le cours de sa vie, il lui faudra des ruptures, de l'amitié, et aussi remonter à la source vive de l'enfance.
    Ce matin-là, c'est une mosaïque qui se dévoile, l'histoire simple d'une vie qui a perdu son unité, son allant, son élan, et qui cherche comment être enfin à sa juste place.
    Qui ne s'est senti, un jour, tenté d'abandonner la course ?
    Une histoire minuscule et universelle, qui interroge chacun de nous sur nos choix, nos désirs, et sur la façon dont il nous faut parfois réinventer nos vies pour pouvoir continuer.
    Gaëlle Josse saisit ici avec la plus grande acuité de fragiles instants sur le fil de l'existence, au plus près des sensations et des émotions d'une vie qui pourrait aussi être la nôtre.
    Venue à l'écriture par la poésie, Gaëlle Josse publie ses trois premiers romans aux éditions Autrement. Récompensés par plusieurs prix littéraires, ils sont aujourd'hui étudiés dans de nombreux lycées. Chez Notabilia, Le Dernier Gardien d'Ellis Island (2014) est un grand succès public et critique : il remporte, entre autres, le prix de Littérature de l'Union européenne. Une longue impatience (Notabilia, 2018) est lauréat du prix du public du Salon de Genève ainsi que du prix Simenon et du prix Exbrayat. Une femme en contre-jour (Notabilia, 2019) reçoit le prix des lecteurs Terres de Paroles 2020. Plusieurs de ses romans sont traduits.

  • Pourquoi passe-t-on de l'open space d'un grand cabinet d'audit au pétrin d'une boulangerie ? Pourquoi sur 100 étudiants diplômés d'écoles de commerce, environ 15 vont abandonner leurs terrains de jeux naturels (les grandes entreprises) pour devenir artisans, commerçants ou exercer une profession libérale ?
    Se sont-ils fourvoyés dans leur choix d'études et de début de carrière ? Ont-ils développé un rejet de la grande entreprise ? ou avaient-ils une vocation qu'ils n'ont pas pu (ou pas voulu) écouter ?
    Sur quelles forces se sont-ils appuyés pour réaliser cette mutation et quel bilan en tirent-ils ?
    Pour tenter de répondre à ces questions, nous avons interviewé une trentaine de diplômés qui ont fait « le grand saut ». Vous retrouverez leurs témoignages (souvent truculents) dans ce livre. Pour mieux éclairer leurs récits, nous avons également eu recours à des experts dans des domaines variés.
    Commencé par l'image du chemin emprunté par nos témoins sur la première de couverture, le livre se termine par un bilan des apports structurants d'une école de commerce qui ne sont pas nécessairement ceux que l'on croit : nous vous laissons les découvrir !


  • Aude SELLY a été victime d'un burnout professionnel il y a quelques années. Epuisée mentalement, physiquement et émotionnellement, elle a tenté de mettre fin à ses jours le 24 mai 2012.
    Tout au long de son parcours pour se reconstruire, une question lancinante l'a obsédée : « Que vais-je faire de ma vie ? ». En effet, les victimes de burnout sont profondément fragilisées. Ce sont des personnalités le plus souvent enthousiastes, parfois ambitieuses, dotées d'une grande conscience professionnelle... et pourtant, ce sont elles qui s'effondrent et ne sont plus que l'ombre d'elles-mêmes.
    Elles ont la peur au ventre à l'idée de reprendre le travail, se renferment, ne savent pas comment remonter à la surface. Elles sont épuisées. Aude a connu tout cela.
    Dans cet ouvrage, elle explique comment les victimes de burnout peuvent retrouver une nouvelle vie, comme elle-même a pu le faire. Les chemins sont uniques mais l'objectif à atteindre est le même pour toutes les victimes : retrouver un sens à sa vie professionnelle.
    Au-delà de son parcours et des clés de résilience professionnelle qu'elle propose, Aude Selly fait le point sur ce sujet majeur encore tabou en entreprise.

    En proposant des solutions et en suscitant une nécessaire réflexion sur les ravages du syndrome d'épuisement professionnel, son livre permet non seulement d'interpeller les acteurs du monde de l'entreprise mais surtout il veut de redonner l'énergie et la confiance à toutes les victimes de ce mal du siècle

  • Avec une plume vivante et un enthousiasme communicatif, Michel Van Aerde donne au lecteur d'aujourd'hui des clés spirituelles pour retrouver son élan vital, quand le burn-out guette. Pour cela, quels meilleurs exemples que les hommes et les femmes de l'Evangile ? Confrontés eux aussi à leur humaine condition, portés et inspirés par la figure de Jésus, ils apprennent à traverser la solitude, à accueillir l'imprévu, à sortir de leur zone de confort. Surmonter ses peurs, apprendre à passer des caps, assumer son originalité, telle est la leçon qu'ils nous transmettent.
    Le lecteur d'aujourd'hui se reconnaîtra parfaitement dans ces portraits si actuels et réconfortants, qui parlent au coeur.


  • Ne vous y trompez pas, c'est UNE guerre...


    Un cadre de vie rêvée, des personnels choisis et éprouvés, une Présidente protectrice et puissante...Tout était réuni pour donner de nouvelles chances à ceux qui en avaient manqué, mais voilà qu'un responsable persécute sa femme, que Joachim se fait agresser violemment dans le parc du Foyer... Ce n'est que le début d'un enchevêtrement de malheurs sur des bourgeons de vie : désir blessé, amour naissant contrarié, angoisses, voluptés empoisonnées, jalousies féroces, corruption stupéfiante, kidnapping avec rançon: un autre crime exaspère l'épouvante ; la grande Présidente reste silencieuse trop longtemps, que fait-elle ? Les résidents vont-ils fuir hors de cet enfer ?


    Katia et Joseph sont au bord du burn out mais ne lâchent rien, même Régis Chanteilles s'affole, l'enquête policière n'avance pas ou peu, Hubert ne cale pas, que fait Marceline à Limoges ?


    Face à un tel déferlement de malheur, Mathilde va -t-elle enfin sauver sa « bonne oeuvre » ? Montrer qu'elle peut agir sur les évènements ?


    Et si ceux-ci se retournaient contre elle ? Et si il y avait une faille dans sa puissance ? Personne ne le souhaite, mais...elle n'est pas le Bon Dieu ! L'espérance semble éteinte, et pourtant elle parcourt le chemin obscur, accidenté et douloureux de ceux qui la portent avec une invincible confiance.

  •         « De retour d'un week-end, les yeux ouverts depuis 5h00, impossible de me rendormir.
    Je suis épuisée, je me sens mal, j'ai mal au ventre, je suis angoissée. Je n'ai pas envie de me lever. Mais je pars. Tôt. J'aurai du temps pour lire les mails et être tranquille. Je pense à tout ce qu'il y a à faire. Je suis seule. Les larmes me montent aux yeux.
    Mais qu'est-ce qui m'arrive ?

    Tu n'aurais pas dû partir ce week-end, voilà, il va falloir que tu trouves de l´énergie maintenant  Oui... mais où ?
    J'ai une place assise, c'est reparti pour le trajet Colombes-Paris. 12 minutes.
    Je ne me sens pas bien. Les larmes coulent, j`essaie d`éviter qu`on le remarque. Je suis paniquée.

    Je ne veux pas y aller Il y a tant à faire, et je dois assurer, merde.

    Je n'y arriverai jamais Je fonds en larmes. Je ne comprends plus rien. »       L´histoire d´Aude Selly est exemplaire. Dramatiquement exemplaire. Passionnée, engagée, ambitieuse, dévouée, Aude s´est totalement consacrée à son activité professionnelle : la gestion des ressources humaines dans une société d´envergure internationale. A l´aube de ses 30 ans, elle y laissera sa santé, brisée par un burn out dévastateur qui l´amène à une tentative de suicide. Aujourd´hui en convalescence, elle se consacre à alerter les entreprises et les salariés sur les risques immédiats et à long terme de « l´épuisement professionnel »  

  • Votre Mental détermine votre Vie
    Ce livre s'adresse à tous ceux qui éprouvent des difficultés à se motiver et ressentent dans le cadre de leur travail une fatigue ou une lassitude qui n'est pas seulement physique.
    Stress, hyper-investissement émotionnel, colère, agacement, anxiété entraînent une forte déperdition d'énergie qui réduit le bien-être et les performances et peut mener, dans les cas chroniques, au burnout.
    Heureusement, c'est réversible. A travers une meilleure compréhension du fonctionnement du cerveau, Bertrand Canavy invite à reconstituer ses apports d'énergie en réorganisant au quotidien ses activités afin d'augmenter les sources de plaisir et limiter les zones de déperdition d'énergie mentale.

empty