• Un matin, tout lâche pour Clara, jeune femme compétente, efficace, investie dans la société de crédit qui l'emploie. Elle ne retournera pas travailler. Amis, amours, famille, collègues, tout se délite. Des semaines, des mois de solitude, de vide, s'ouvrent devant elle.
    Pour relancer le cours de sa vie, il lui faudra des ruptures, de l'amitié, et aussi remonter à la source vive de l'enfance.
    Ce matin-là, c'est une mosaïque qui se dévoile, l'histoire simple d'une vie qui a perdu son unité, son allant, son élan, et qui cherche comment être enfin à sa juste place.
    Qui ne s'est senti, un jour, tenté d'abandonner la course ?
    Une histoire minuscule et universelle, qui interroge chacun de nous sur nos choix, nos désirs, et sur la façon dont il nous faut parfois réinventer nos vies pour pouvoir continuer.
    Gaëlle Josse saisit ici avec la plus grande acuité de fragiles instants sur le fil de l'existence, au plus près des sensations et des émotions d'une vie qui pourrait aussi être la nôtre.
    Venue à l'écriture par la poésie, Gaëlle Josse publie ses trois premiers romans aux éditions Autrement. Récompensés par plusieurs prix littéraires, ils sont aujourd'hui étudiés dans de nombreux lycées. Chez Notabilia, Le Dernier Gardien d'Ellis Island (2014) est un grand succès public et critique : il remporte, entre autres, le prix de Littérature de l'Union européenne. Une longue impatience (Notabilia, 2018) est lauréat du prix du public du Salon de Genève ainsi que du prix Simenon et du prix Exbrayat. Une femme en contre-jour (Notabilia, 2019) reçoit le prix des lecteurs Terres de Paroles 2020. Plusieurs de ses romans sont traduits.

  • Vieillir n'est plus synonyme de déclin et de fin prochaine. À la faveur d'une bonne santé, plusieurs aînés abordent le troisième âge dans toute la force de leur maturité, aspirant à y trouver un surcroît de vie. Mais des questions se posent pour y arriver : que reste-t-il d'essentiel après avoir élevé une famille, satisfait à des engagements sociaux, oeuvré et créé professionnellement ? Dans quelles valeurs ancrer le présent ? Et sur quoi miser pour continuer à grandir intérieurement malgré les diminutions physiques ?

    Ces pages d'un aîné, qui tiennent à la fois du témoignage, de la réflexion et du regard sur le monde, accompagnent le cheminement de notre société vieillissante. Les harmoniques du passé, du présent et de l'avenir s'y fondent en une musique des mots qui nous conduit dans les profondeurs de la vie, là où tout reprend sens.

    La beauté de l'écriture et la finesse des observations
    Un questionnement qui refuse les réponses trop rapides mais qui ouvre des brèches de sens

    Natif de France, Roland Bourneuf s'est établi au Québec dans les années 60 après avoir enseigné à Paris. Il a été professeur de littérature à l'Université Laval et a publié une vingtaine d'ouvrages (fiction, essais, études sur la peinture). Il a reçu plusieurs prix littéraires.

  • À l'aube de sa vie d'adulte, la jeune Lila, en quête de sens, écrit à son ancien professeur de philosophie. Le vieil homme, riche d'expérience, lui adresse une réponse pour le moins surprenante : à chacune de ses interrogations, il répond par... une maxime latine. Découvrez cette lettre et laissez-vous emporter par sa justesse. Au fil des mots, ...

  • Qui n'a jamais senti au fond de lui-même une quête de sens à sa vie, accompagnant le besoin d'aimer et le désir si naturel d'un bonheur durable ?

    Qui n'a jamais affronté l'épreuve et la souffrance, l'invitant à aller « plus loin » que l'ordinaire, à ne pas se contenter de petites choses faciles mais finalement décevantes et dépourvues de joie, à découvrir la Liberté véritable ?

    L'expérience unique de Swâmi Pramod Chetan Udasin, offerte pour le plus grand bénéfice de ses lecteurs par son premier livre, « S'élever par l'effort... Itinéraire d'un deux fois né », est précisée et transmise dans ce second ouvrage : celui-ci apporte de façon vivante et éclairante des réponses au fil des questions posées par les chercheurs de Vérité.

    La solidité de la vie spirituelle de Swâmiji et l'humilité joyeuse et simple de son coeur nourrissent l'expression d'une véritable sagesse, que chacun pourra recevoir et assimiler selon sa propre aspiration.
    Que ces lignes soient donc accueillies comme une profitable et savoureuse « nourriture », pour l'âme, le coeur et l'esprit : la Sagesse éternelle (Sanâtana Dharma) inscrite dans la profondeur du Vivant, sera alors déployée et transmise dans sa meilleure compréhension.

  • « Soudain, j'aperçus la petite sirène. Elle émergea des eaux. Quelle beauté, quel charme ! Elle était seule au milieu des remous et riait de bon coeur, heureuse. Elle avait trouvé son milieu environnemental. Elle chantait, elle nageait, elle riait, elle rejetait ses longs cheveux vers l'arrière. Le soleil faisait ressortir un blond étincelant qui brillait de mille feux. Son teint hâlé était plus que plaisant. »

  • « Et un jour, en un instant, toutes mes pensées noires avortent La lumière se faufile dans les traits laborieux de mon visage éberlué Et un soir, un coup de vent, et le bruit devient mon abri Elle veut me nourrir, cicatriser mes blessures »

empty