• Catherine Morland est une jeune fille dont l'esprit dborde d'imagination.Passionne de littrature gothique, elle brle de dcouvrir le monde, qu'elle se figure identique ses rveries. L'occasion se prsente quand elle est convie sjourner dans la ville de Bath par ses voisins, Mr et Mrs Allen. Catherine prend alors conscience des tourments de la vie mondaine mais fait la rencontre du bel Henry Tilney. Quand ce dernier l'invite passer quelque temps dans la demeure familiale, l'antique Abbaye de Northanger, Catherine est aux anges.Ses espoirs si romanesques seront-ils dus ?

    1 autre édition :

  • Pour fuir l'oppression anglaise, Claire et Jamie embarquent pour le Nouveau Monde, où ils espèrent enfin trouver la paix. Toutefois, lorsqu'ils échouent sur les rivages de Caroline du Nord en 1767, l'Amérique est à l'aube de son Indépendance : tandis que la révolution se prépare, les deux amants vont une fois de plus être emportés par le tourbillon de l'Histoire.
    Restée en sécurité dans le xxe siècle, leur fille Brianna cherche à percer le secret de sa naissance. Quand elle découvre qu'un sort tragique guette ses parents, elle met tout en oeuvre pour les rejoindre dans le passé... avant que les portes du temps ne se referment sur eux.

  • Un duc ou rien. Tel est le credo de Philippa Rowland, dans sa chasse au mari titré. Jusqu'au jour où elle rencontre lord Tremaine, qui n'est « que » marquis. Du jour au lendemain, l'amour les foudroie. Tremaine est déjà fiancé ? Peu importe. Ce que Philippa veut, elle l'obtient, par tous les moyens, sans s'embarrasser de scrupules. Et elle devient lady Tremaine. Mais son mari, révolté, la quitte le lendemain de leurs noces pour s'installer en Amérique.
    Dix ans plus tard, Philippa a bien changé. Elle souhaite retrouver sa liberté et refaire sa vie. Elle contacte Tremaine afin de réclamer le divorce. Celui-ci revient vers cette épouse qu'il hait toujours pour lui proposer le plus cruel des marchés : oui, il lui rendra sa liberté, à condition qu'elle lui donne un héritier...

    1 autre édition :

  • Le prince des debauches Nouv.

    « Un démon ! » C'est ainsi qu'on décrit le marquis de Dain. Tout petit déjà, chétif et fort laid, il était la risée de tous. Son père, qui le détestait, voyait en lui l'oeuvre du diable. Adolescent, il a fait les quatre cents coups avant de devenir celui qu'il est aujourd'hui : un libertin avide de sensations fortes. Et cet infâme dépravé tenterait d'entraîner dans la débauche Bertie, le jeune frère de Jessica Trent ? Elle vivante, jamais ! Aussi résolue que son frère est veule, la jeune femme part en guerre contre le marquis et, à sa grande stupeur, est vite désarmée par son charme, puis séduite. Mais comment un homme qui se déteste autant pourrait-il croire à l'amour d'une lady ?

  • Après avoir repoussé vingt-deux demandes en mariage, Sophie York se résigne à accepter celle de Braddon, comte de Slaslow. Certes, la proposition de Patrick Foakes était bien plus excitante : entre ses bras, Sophie perdait tout sens des convenances. Mais ce séducteur impénitent l'aurait maintes fois trompée. Quand un inconnu déguisé en Braddon tente de l'enlever, Sophie reconnaît Patrick. Et cède aux caresses de cet amant incomparable...

  • Ce livre retrace la vie de Nicolas Desmaretz, dernier ministre des Finances de Louis XIV. Ce neveu de Colbert en raison de la nouvelle forme d'expertise qu'il incarne et de la puissance de ses réseaux a traversé tout le règne personnel en exerçant directement le pouvoir ou en conseillant ceux qui gouvernent.
    Il contribue à forger sous la direction de son oncle l'État de finance. Chassé par le roi et frappé d'indignité, il revient vingt ans plus tard comme directeur des Finances, puis Contrôleur général. Il remodèle l'administration et procède à des réformes d'ampleur témoignant de la capacité de la monarchie à se repenser. Reconstituer sa carrière permet d'opérer une radiographie de l'État sur le temps long et de poser le problème de la prise de décision dans une conjoncture d'exception.

    Stéphane Guerre, né en 1975, est professeur agrégé d'histoire, docteur en histoire moderne de l'université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis. Ses recherches portent sur l'histoire financière de la fin du règne de Louis XIV ainsi que sur la prise de décision politique et le fonctionnement réel de l'État absolu.

  • James Miranda Barry fut médecin militaire, chirurgien avant-gardiste, inspecteur général des hôpitaux de Sa Majesté et... l'un des plus grands imposteurs de tous les temps.

    Au moment de sa mort en 1865, au terme d'une carrière de plus de quarante ans au sein de l'armée britannique, James Miranda Barry n'a pas eu droit aux honneurs dus à son rang. Les autorités militaires ont plutôt jugé bon de l'enterrer à la sauvette, dans un coin reculé d'un cimetière quelconque. Car le scandale qui éclata à sa mort était d'une telle ampleur, qu'il devint la principale raison pour laquelle Barry passerait à l'histoire, reléguant dans l'ombre presque tout ce que le médecin avait mis tant d'efforts et d'années à accomplir.
    />
    Dans chacune des colonies où on l'avait posté, James Barry avait fait tout en son pouvoir pour améliorer les conditions de vie et les soins de ses patients. Il avait forgé sa réputation sur une pratique nouvelle et moderne de la médecine, par sa spécialisation dans les domaines de la chirurgie, des maladies tropicales, de l'obstétrique, du traitement de la lèpre et des maladies vénériennes. Sur trois continents, Barry a imposé des nouvelles conditions sanitaires, des méthodes révolutionnaires de quarantaine, des diètes alimentaires, ainsi que des traitements efficaces contre les plus terribles maladies connues à l'époque. Sans contredit, les réformes de James Barry ont sauvé des milliers de vies à travers le monde.

    Mais pourquoi a-t-on profané ainsi la mémoire d'un brillant médecin, dont les accomplissements n'avaient d'égal que la controverse dont Barry aura été l'auteur presque tout au long de sa vie? Sylvie Ouellette retrace ici la vie et la carrière d'un être humain hors de l'ordinaire, qui n'était absolument pas ce que ses contemporains auraient pu croire.

  • Déshonorée par un coureur de dot qui a abusé de sa naïveté, la ravissante et très riche Augusta Meredith a juré de ne pas se marier. Résolue, pourtant, à vivre une aventure avec un homme qui la courtisera pour elle-même et non par cupidité, elle part en villégiature à Bath, sous un nom d'emprunt. Or Joss Everett, jeune fondé de pouvoir croisé à Londres, la reconnaît. Elle le supplie de garder le secret sur son identité et lui propose un marché. Il l'aidera à choisir un amant. En échange, elle lui prêtera main-forte dans ses démêlés avec un maître chanteur. Joss accepte. Mais, lorsque deux coeurs complices se mettent à nu, les passions se réveillent.

  • Le duc de Villiers a un problème : père de six enfants naturels, il doit trouver une épouse capable de leur donner une éducation et de les imposer dans la haute société. Autrement dit, une fille de duc. Le choix est restreint : il y a lady Eleanor, caustique et piquante, qui s'habille hélas comme un sac, et lady Lisette, fantasque, sans doute un brin écervelée, mais si belle... Il doit se décider. Villiers fera son choix d'une manière pragmatique, oubliant un peu vite que le mariage est aussi affaire de coeur, et le sien risque fort de ne pas sortir indemne de cette foire à la duchesse...

  • Ce jour-là, à la réunion du conseil de Cuelebre Enterprises, un siège est vide. Celui de Tricks, la porte-parole de la société et l'une des plus célèbres personnalités des Anciens. Quelques jours plus tôt, on apprenait que Tricks était en réalité Niniane

  • - Tu as dix ans de retard, Duncan Campbell. Seule la corde t'attend ici, et je serai ravie de te la passer autour du cou. Le Highlander contemple cette furie à la crinière fauve, surgie des eaux gelées d'un loch, qui vient de lui tirer dessus. Jeannie Grant a toujours été intrépide. Des années plus tôt, Duncan l'a aimée au premier regard, mais la perfide l'a manipulé. Accusé de trahison, Duncan a dû fuir son clan. Aujourd'hui, il est de retour pour retrouver son honneur. Et il a besoin de Jeannie. Or ne sont-ils pas ennemis désormais ? Même si la passion couve toujours, plus folle que jamais...

  • A l'image de la Régence, période longtemps réduite à une époque de libertinage et de corruption des moeurs, suspendue entre l'imposant siècle de Louis XIV qui s'achève et le non moins imposant siècle des Lumières qui commence, la polysynodie ou gouvernement par conseils, mis en place par Philippe D'Orléans en 1715, est souvent présentée comme une vaine réforme qui ne suscita que désordre et embarras dans l'administration. Pourtant, de son fonctionnement, nous n'avons qu'une connaissance superficielle. C'est ce vide historiographique que cet ouvrage entend combler, en démontant la mécanique de cet édifice institutionnel et en revenant sur les circonstances de sa création et les motifs de sa suppression. Réflexion sur le fonctionnement de la Monarchie et sur l'activité au quotidien des conseils du Roi, analyse des rouages et des mécanismes de la gestion administrative du royaume, essai sur la vie politique des premières années de la Régence, une Régence absolue bien éloignée des clichés qui lui sont souvent accolés, ce livre résolument novateur apporte un éclairage nouveau sur les arcanes de l'État moderne.
    Suivi d'un Dictionnaire de la polysynodie.

  • - Le mot que vous cherchez est... style, Votre Grâce.
    Le duc de Clevedon se demandait justement quelle qualité indéfinissable rendait Mme Noirot si fascinante. Celle qui ose se présenter comme « la plus grande couturière du monde » veut le convaincre que sa future femme doit lui commander toutes ses toilettes si elle veut tenir dignement son rang. Sous cette apparence gracieuse, Mme Noirot est une redoutable femme d'affaires. Clevedon devrait lui rire au nez. Il en est incapable. Car, bien que ses fiançailles soient sur le point d'être annoncées, c'est cette adorable roturière qui occupe toutes ses pensées.

  • Québec, 1820, À son premier bal chez le gouverneur, Selma Calvert est tombée éperdument amoureuse de Ragnar Norvandsen, l'héritier de riches marchands de bois.
    Pour ce propre à rien séduisant et volage, elle rompt ses fiançailles et se met au ban de la société. Poussé par les siens qui veulent le voir casé, Ragnar l'épouse sans grande conviction.
    Selma va non seulement devoir se faire une place au sein de la famille Norvandsen, mais aussi dompter sa redoutable belle-mère, Caroline.

  • Alix, 23 ans, revient sur sa terre natale, le temps d'un été pour être guide touristique au Château de Montluçon, récemment restauré, il ouvre enfin ses portes au public après des années d'oubli. Elle va faire la rencontre d'un homme étrange dans une chapelle mais celui-ci disparaît en une fraction de seconde. Elle est intriguée et fascinée par cette apparition mystérieuse qui hante son esprit. Elle va chercher à en savoir davantage et va inévitablement découvrir malgré elle, un monde secret qui se cache à l'intérieur même de sa famille depuis des siècles et de sa petite ville qu'elle croyait bien tranquille...Le Prince Maudit « aeternum », un roman inédit qui vous transportera dans un voyage au coeur du Bourbonnais et du Berry du Moyen Âge jusqu'à aujourd'hui, de Montluçon à Vallon en Sully en passant par Culan, Bourbon l'Archambault et Souvigny. Préparez-vous à vivre une aventure épique et romanesque qui va bouleverser votre vie...
    Une romance fantastique historique dans le sablier du temps.
    ADAPTATION AU CINEMA EN 2021 AVEC LE SOUTIEN DE LA REGION AUVERGNE RHONE ALPES.

  • Au cours d'une partie de cartes enfiévrée, le comte de Valigny n'a pas hésité à miser la main de sa fille illégitime, Camille. Étrangement, cette exquise jeune femme a ému le cynique Kieran de Rothewell. Et cette beauté lui appartient désormais puisqu'il

  • Flora MacLeod, la plus belle héritière d'Écosse, n'a pas failli à sa réputation de rebelle en s'enfuyant avec lord Murray. Puisqu'on veut à tout prix la marier, autant choisir un mari accommodant. Sur la route, ils sont attaqués par une bande de Highlanders, ces barbares du Nord que Flora exècre. Lâchement abandonnée par celui qu'elle comptait épouser, elle se retrouve à la merci de Lachlan Maclean, l'ennemi juré de son frère, qui la séquestre en son château de Drimnin. Pour réclamer une rançon, prétend-il. Mais Flora va vite se rendre compte qu'il poursuit un tout autre but...

    1 autre édition :

  • Lady Pierson a rencontré le comte de Falconridge à l'époque où il n'était qu'un jeune diplomate et elle, une petite sotte naïve qu'il a abandonnée sans explication pour partir sur le Continent. Douze années se sont écoulées. Jordan revient à Londres, et tout a changé. Veuve, Mara est devenue une mondaine sûre d'elle-même. On lui prête une liaison avec le Régent et, pour contrecarrer cette rumeur, elle feint de retomber dans les bras de Jordan, qui est membre d'une sulfureuse société de libertins. À son grand étonnement, leur ancienne passion renaît de ses cendres. Mais comment se fier à un homme qui l'a déjà trahie et qui semble encore dissimuler bien des choses ?

  • Depuis l'âge de quinze ans, Pénélope Featherington aime secrètement Colin Bridgerton, sans nourrir la moindre illusion. Néanmoins, un pari va les rapprocher : c'est décidé, ils uniront leurs efforts pour démasquer la mystérieuse lady Whistledown, la plume anonyme qui épingle le beau monde dans ses billets malicieux. Et, dans cette aventure, d'autres surprises pourraient être au rendez-vous.

  • « Entendu, lord Erith. Je serai votre maîtresse. »Olivia Raines a posé ses conditions. Son nouveau protecteur est riche, généreux. Parfait, donc. Alors pourquoi cette peur qui l'étreint ? Parce que le comte n'est visiblement pas de la même étoffe que ses

  • Dans la diligence qui l'emmène chez sa tante, la sage Judith échappe à son avenir tout tracé de parente pauvre en rêvant qu'elle est enlevée par un bandit de grand chemin. Or, la voiture verse dans le fossé et Judith est sauvée par un beau cavalier qui dit s'appeler Ralf. Grisée par l'aventure, elle se prétend actrice et, lors d'une nuit d'ivresse, s'abandonne dans ses bras. Puis la réalité reprend son cours. Parvenue chez sa tante, Judith fait la connaissance du fiancé de sa cousine. Un certain lord Rannulf Bedwyn.Qu'elle reconnaît au premier regard...

  • De passage à Londres, le duc de Kinross succombe au charme de la ravissante Edith Gilchrist. Parée de toutes les qualités nécessaires à une épouse, elle joue en prime divinement bien du violoncelle. Quelques baisers volés leur promettent déjà mille délices. Pourquoi faire traîner les fiançailles ? Le mariage est rondement célébré. Mais, contre toute attente, la nuit de noces se passe mal. La jeune femme s'isole dans la plus haute chambre du château de Craigievar. Et Gowan se retrouve face à un sacré défi : conquérir le coeur et le corps de la Belle de la Tour... sa duchesse.

    Couverture : Piaude d'après : Premier plan © Elisabeth Ansley / Trevillion Images. Lune © Trish Mistric / Arcangel Images © Eloisa James, 2013 Pour la traduction française © Éditions J'ai lu, 2014

  • De son enfance désargentée, Annabelle Essex n'a gardé que de mauvais souvenirs, et elle épousera n'importe quel aristocrate, pourvu qu'il soit riche. Quand elle croise le comte d'Ardmore, son coeur palpite. Il est très séduisant, ce Highlander venu chercher à Londres l'héritière dont la dot lui permettra d'entretenir son domaine. Cependant, en raison de sa pauvreté, elle refuse de lui accorder sa main. Mais, sa réputation compromise, Annabelle se retrouve en route pour l'Écosse en compagnie de celui qu'on considère comme son mari et qui n'a pas renoncé à se faire aimer d'elle...

empty