Dictionnaires / Encyclopédies / Documentation

  • Les expressions de nos grands-mères sont les plus savoureuses !

    Mais d'où viennent-elles ? Que veulent-elles vraiment dire ? Jean Maillet, véritable archéologue de la langue française est aussi un enquêteur obstiné !

    Suivez-le sur les traces de nos expressions françaises les plus drôles et les plus charmantes pour qu'il en révèle l'origine parfois très surprenante.

    Être tabaillot, manger à tous les rateliers, avoir l'air grimaud, l'idiot du village, faire vinaigre etc.

    Redécouvrez ces expressions préférées de nos grands-mères et devenez incollable sur leur signification et leur histoire !

    Au fil des pages, l'auteur vous dévoile ce qu'était une pétaudière, un patachon, du crécoui ou de la gnognotte.

    Un voyage dans le temps charmant et passionnant !

    Jean Maillet est un spécialiste de la langue française. Lexicographe passionné, il est l'auteur de nombreux ouvrages sur les expressions, l'étymologie et l'histoire des mots.

  • Un livre original et complet qui passionnera les amoureux de la langue française

    Dit-on
    pallier au mal ou
    pallier le mal ? Comment remplacer les anglicismes
    briefer, burn-out, crush, fake news ? Que faire de ces tics de langage qui nous ont envahis :
    c'est tendance, a minima, c'est culte, du coup ? Pourquoi ne doit-on pas dire
    choisir au hasard ni
    faire polémique ?

    Avec près de 800 entrées, ce livre sans équivalent est appelé à devenir un ouvrage de référence. Emplois fautifs, abus de sens, néologismes ou anglicismes : aux difficultés les plus variées, les linguistes du Quai Conti apportent des explications claires et argumentées.



    Les multiples interrogations sur l'omniprésence d'un vocabulaire technologique ou sur l'irruption de mots étrangers, véhiculés par les médias et la mondialisation, trouvent ici des réponses passionnantes. Car l'Académie française, loin d'être un gendarme, est aussi attentive à la nécessité d'enrichissement de la langue qu'à la lutte contre l'appauvrissement du vocabulaire.

    En se confrontant à des questions d'usage pratique, à des cas concrets et quotidiens, ce travail constitue un vif hommage à l'intelligence et aux subtilités de la langue française.

  • Remettons le dictionnaire au milieu du village !

    Le politiquement correct va-t-il tuer notre langue française ? La question est posée depuis déjà quelques années. Et la réponse met en danger les multiples trésors de nos dictionnaires. Plus d'offenses, certes, mais plus de nuances non plus ! Choisir le bon mot est la base d'une expression précise. Aujourd'hui, la façon de s'exprimer est trop souvent guidée par la prudence ou la volonté de ne surtout pas réveiller les garants d'une morale parfois imaginaire.

    On ne dit plus "licenciement massif" mais "plan de sauvegarde de l'emploi". On ne dit plus "guerre" mais "conflit armé". On ne dit plus "être au chômage" mais plutôt "être en situation de demande d'emploi". On ne dit plus "vieillir" mais "être atteint par la limite d'âge"... les exemples ne manquent pas !

    Françoise Nore, docteur en linguistique et traductrice, dénonce ces mauvais usages qui vident un mot de son sens initial ou bien le remplissent de contresens ! Dans cet ouvrage qui rappelle les facilités prises avec notre belle langue française par ceux qui nous gouvernent, chacun en prend pour son grade !

    Vouloir faire le buzz ou vouloir s'exprimer "proprement" ne devrait pas être une raison suffisante pour dévoyer et appauvrir le français.

    Aux mots, citoyens !

  • "Maudits mots" ou l'inventaire raisonné des mots irraisonnables, les insultes racistes.
    Des plus insignifiantes - Amerloque, Polack, Rital - aux plus outrageantes - Crouille, Chimpanzé, Youpin. Citations à l'appui, puisées dans les textes anciens ou contemporains, elles sont presque toujours spectaculaires de bêtise et de haine.
    Comment ces désignations injurieuses ont été fabriquées, pour quelles raisons, dans quelles circonstances historiques elles ont été imaginées ?
    On verra, si, en la matière, l'imagination ne fait défaut à personne, les motivations, elles, sont essentielles.
    On observe depuis peu une « libération de la parole raciste », "Maudits mots" met en perspective cette logorrhée malsaine en quête de pouvoir politique pour l'inscrire dans l'histoire.

  • - 50%

    La communication

    Lucien Sfez

    La communication envahit tous les domaines : communication d'entreprise, marketing politique, pages « communication » de nos journaux, technocommunication, psychothérapies de groupe pour apprendre à « communiquer », etc. En soi, communiquer ne veut rien dire. Il y a en revanche des théories, des pratiques et des techniques de la communication que Lucien Sfez expose et discute. Représentative, expressive ou confondante : les formes de la communication y sont décrites ainsi que les idéologies qui les portent afin de permettre à chacun de décrypter ce phénomène fondamental de nos sociétés contemporaines.

  • Le premier GPS de la langue française !
    Pour éviter les embouteillages quotidiens en orthographe, grammaire ou conjugaison, branchez le GPS !

    Julien Soulié vous propose une méthode 100% inédite pour déjouer tous les pièges de la langue française, que ce soit à l'écrit comme à l'oral.

    Une difficulté d'orthographe, de lexique, de liaison, de grammaire, de conjugaison ? Et si, plutôt que de faire une erreur ou de perdre du temps, vous empruntiez un itinéraire bis ?

    Pour chaque difficulté, Julien Soulié vous offre des astuces imparables. Des itinéraires bis plus faciles pour contourner sereinement les règles qui vous posent problème ! Évidemment, il vous donne également des astuces mnémotechniques pour faire disparaître vos bêtes noires de la langue française.

  • 300 formules magiques anti-fautes d'orthographe !

    Le " Professeur Colignon " est connu depuis de nombreuses années pour ses trucs et astuces efficaces qui nous permettent de gommer les principales fautes que nous commettons au quotidien. Grammaire, orthographe, conjugaison, il imagine des formules mémorisables facilement qui nous simplifient la vie !

    Au menu de ce livre, près de 300 recettes qui vous permettent de déjouer les pièges de notre belle langue française : redoublements de consonnes, accents, genres, homonymes, accords, exceptions... tout y passe !

    Jean-Pierre Colignon vous offre la possibilité de ne plus faire de fautes tout en vous amusant avec ces formules magiques qui vont vous faire adorer l'orthographe !

  • 1 dessin vaut 1 000 mots !

    Ne plus hésiter sur une double consonne, ne plus confondre l'orthographe des homonymes, ne plus confondre À l'attention et À l'intention ? Ne plus oublier le s à la fin de Je vous transmets ? Faut-il mettre un d à la fin du mot cauchemar ? Quand utiliser ça ou sa ? Quelle astuce pour retenir que magazine s'écrit ave un z et non avec un s ? Que le mot trafic ne porte qu'un f ? Comment s'y retrouver dans accents aigus, graves ou circonflexes ?

    Samuel Rimbault a laissé libre cours à son imaginaton pour vous proposer ces "strips" efficaces et drôles. L'humour et le dessin sont les armes les plus efficaces pour gommer nos erreurs les plus fréquentes. Trois dessins, deux bulles et une faute disparaît !

  • J'ai découvert les libellules un jour très précis à une heure non moins précise. D'où m'est venue cette fascination, je ne saurais le dire, elle est aussi ancienne que moi, je pense bien que nous sommes nés en même temps. La passion est la seule attitude d'esprit, la seule forme d'engagement qui puisse ouvrir à la compréhension de ce qui se montre, dans quelque domaine que ce soit. Mais pourquoi les libellules ? Je renonce à répondre, évidemment, le philosophe que je suis rend les armes, non je ne parviendrai pas à argumenter de telle sorte que je puisse démontrer la supériorité des odonates sur les autres insectes. L'horizon de sens d'un groupe animal est comparable à une langue, qui saisit le monde d'une manière déterminée. Il fallait tenter d'écrire le dictionnaire et la grammaire de cette langue magnifique : le libellulien, que parlent couramment ou en rêvassant les ruisseaux et les rivières, en dormant les mares et en frémissant les lacs. Les quatre-vingt-douze espèces du territoire métropolitain sont décrites et inscrites dans une grande clé de détermination au fonctionnement inédit, inventé, affiné et perfectionné durant des années d'observations.
    Les planches de Vanessa Damianthe sont bien plus que des illustrations, elles donnent une présence réelle par représentation aux libellules.

  • Un classique en version compact !
    - Objectif zéro faute grâce à 250 dessins in-dis-pen-sa-bles
    - Les explications limpides de Sandrine Campese
    - La force des dessins pour mémoriser facilement

    Sandrine Campese vient à votre secours pour viser le zéro faute !

    Astucieusement, elle met les mots sur lesquels nous hésitons quotidien en dessin et réussit la prouesse de rendre les règles orthographiques... graphiques ! Grâce à ses visuels explicites, les hésitations sur les pièges les plus courants de la langue française (accents, consonnes redoublées ou pas, homonymes, exception, mots complexes...) disparaîtront comme par enchantement.

    Plus qu'une bonne idée, Sandrine Campese vous propose avec ces 250 dessins une véritable méthode mnémographique pour vous améliorer chaque jour.

    Un livre aussi indispensable qu'un dictionnaire !

  • L'édition définitive d'une référence absolue !

    Les 1001 expressions préférées des Français s'est déjà vendue à plus de 100 000 exemplaires depuis sa parution en 2012.

    Pour la première fois dans un format intégra XXL, le livre qui dit tout sur les origines parfois surprenantes des expressions populaires revient dans une édition définitive.

    Georges Planelles est un amoureux fou de la langue française et un enquêteur linguistique des plus pointilleux. Son travail a été largement salué par le public et par la presse. Son humour ajoute une dimension supplémentaire à son ouvrage devenu une référence pour tous les amoureux de la langue française.

    A posséder absolument !

  • Un livre original qui passionnera les amoureux de la langue française

    Quelle est l'origine d'expressions familières :
    Je t'aime grave –
    C'est plié ! –
    Rouler un patin, une pelle, une galoche ?

    Comment le mot
    humeur est revenu d'Angleterre transformé en
    humour ?

    Que veut-on dire par l'expression
    fils d'archevêque ?

    Comment le sens d'un mot est-il changé par un accent (
    Bohême et
    bohème), le genre (
    maroufle), une majuscule (
    le pont,
    le Pont) ?

    D'où viennent des expressions étranges comme
    Rendre un cimetière bossu ?

    Qu'ont de commun
    punaise et
    pin-up ?
    Banquier et
    saltimbanque ? Penser,
    pendre,
    poser, et
    payer ?

    Pourquoi le
    pou est-il ambivalent dans
    fier comme un pou et
    laid comme un pou ?

    Quelles différences entre
    pleuvioter,
    pleuviner et
    pleuvasser ?

    Pourquoi des mots comme
    ribouis,
    renchérie,
    chacunière ou
    andain ont-ils disparu du langage courant ?

    À l'Académie française, on écrit le dictionnaire ou des ouvrages sur l'usage de la langue (
    Dire, ne pas dire). Mais, dans le prolongement de leur rôle de gardiens de la langue, les membres de la vénérable Compagnie ont à cœur aussi de se livrer à des exercices d'admiration pour les nombreux cas où s'exprime le génie français : finesse, inépuisable inventivité, capacité métaphorique, humour...

    Goûtons à ces savoureux bonheurs et surprises, à ce divertissant hommage à la prodigieuse vitalité de la langue française.

  • Après le Grand Dictionnaire, Lou Tresor dóu Felibrige de l'illustre Frédéric Mistral, qui s'est montré en cette oeuvre le Littré de la langue provençale, on demandait et de tous côtés on réclamait Lou Pichot Trésor du Félibrige. Eh bien ! le voici. Prenez-le et parcourez-le à loisir. C'est là notre préface. Nous pourrions, sans doute, expliquer combien nous ont été utiles, dans la composition de cet ouvrage, nos fréquentations familières et assidues avec le peuple, et, d'autre part, quel précieux secours nous ont apporté les dictionnaires de Mistral, d'Honorat, de Doujat, d'Avril, de Piat et du niçard Pellegrini, ainsi que les autres lexiques ou vocabulaires de la Langue d'Oc, languedociens, gascons, limousins, dauphinois, etc. Nous pourrions aussi faire ressortir le côté pratique de notre petit dictionnaire : d'abord au point de vue linguistique qui nous a fait grouper ensemble, et par paragraphes distincts, les mots de même famille, autant, bien entendu, que l'ordre alphabétique le comportait - ; ensuite au point de vue historique et ethnographique... (extrait de la Préface, édition originale de 1902).
    Constamment « reprinté » (à l'identique de l'édition de 1902) depuis plus d'un siècle, aucun éditeur n'avait osé s'attaquer à la recomposition complète de l'ouvrage en deux tomes (français-provençal et provençal-français). C'est désormais chose faite. Voici le nouveau Pichot Tresor !
    Xavier de Fourvières (1853-1912), né à Robion (Vaucluse), chanoine de l'ordre des prémontrés. Il s'exila en Angleterre de 1903 à 1912, après la loi sur les Congrégations et devint supérieur du prieuré de Storrington dans le Sussex. Auteur de nombreux ouvrages en provençal (dont le plus célèbre reste son Pichot Tresor), il fut majoral du Felibrige.

  • L'écriture est avant tout un procédé dont on se sert pour fixer le langage articulé, fugitif par essence même. L'écriture invente un nouveau langage qui discipline la pensée et l'organise en la transcrivant. Des premières tablettes suméro-akkadiennes à la sténographie, cet ouvrage retrace l'histoire des formes d'écriture.


  • Nés à une époque où l'écriture n'existait pas encore, les contes, légendes, mythes et épopées nous sont parvenus à travers les siècles, c'est la preuve qu'ils sont universels et indémodables !

    Que vous écriviez seul ou que vous animiez de

  • ABADER (S'), v. pr. - S'ensauver, décaniller, prendre la poudre d'escampette, se pousser de l'air, jouer des flûtes, des canilles, des guibolles, tirer ses grègues, etc. - Du provençal badar ouvrir, lui-même du bas latin badare. D'ouvrir, l'idée s'est étendue à sortir.ABANDON, s. m. - « Acte par lequel un débiteur transmet à ses créanciers la propriété de ses biens ; dites abandonnement. » (Molard). Homme sévère, mais injuste, vous ne lisiez donc pas l'Académie !Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • BnF collection ebooks - "ABAISSE - Ne pas confondre avec bouillabaisse, nom d'un potage connu dans le Midi. L'abaisse est une pâtisserie qui occupe le fond d'une tourte ou d'un vol-au-vent. La manière de confectionner l'abaisse se trouvera à l'article PATISSERIE"

  • Un mot, un Homme : Toute une histoire !

    Frédérick Gersal adore l'histoire et ceux qui la font. Dans cet ouvrage, il exerce sa curiosité sur les anthroponymes, ces noms communs aux origines... humaines ! Rustin, Celsius, Diesel, Bottin, Braille, Carpaccio, Rugby, Méduse, Melba... la liste est longue et ô combien passionnante.

    Derrière chaque mot, se cache l'histoire incroyable d'un inventeur, d'un aventurier, d'une créatrice, d'un pionnier... Tous ont réussi à installer leur patronyme dans notre bon vieux dictionnaire !

    Ces 101 noms "proprement communs" sont présentées avec toute la fougue et la passion de Frédérick Gersal qui rend hommage à ces femmes et ces hommes qui ont assurément changer notre façon de parler.

    Découvrez notamment les histoires de l'incontournable Poubelle, de l'original Gaget, de l'attachant Sandow et du bouillonnant Jacuzzi !

  • Dictionnaire de l'humain Nouv.

    Un dictionnaire pour réveiller le thème de l'humain, pour lui faire tenir ses promesses scientifiques, pour faire jaillir sa richesse philosophique. Ce dictionnaire aurait-il vu le jour sans le constat implicite d'une absence paradoxale de l'humain, dans un espace disciplinaire des sciences humaines et sociales, langues, littératures et humanités dont il est pourtant l'élément commun ? Un dictionnaire, c'est aussi une bonne occasion de faire dialoguer des idées. Art, divin, guerre, hominidé, langage, sédentarisation, singe, volonté... : des philosophes, des psychologues, des sociologues, des spécialistes de littérature ou des textes anciens, des anthropologues, des géographes, des historiens, des préhistoriens, des éthologues ont ainsi saisi plus de soixante-dix entrées, cherchant ce qu'il en est de la différence anthropologique, ce qui ou ce que fait l'humain, quelles significations s'attachent à la dimension de l'humain. Puisse la traversée des perspectives proposées faire bouger les lecteurs, inviter à la vigilance et à la curiosité, communiquer l'envie de l'enquête et du débat.

  • Cet ouvrage est le premier dictionnaire biographique consacré au monde des bibliothèques françaises. L'équipe scientifique réunie par Isabelle Antonutti a choisi 100 personnalités, femmes ou hommes, ayant exercé du milieu du XIXe à la fin du XXe siècle, à Paris ou en province. À travers elles, on retrouve toutes les évolutions du métier : pionniers de la lecture publique, bâtisseurs de l'université, savants du patrimoine, techniciens de la bibliothéconomie... Plus de 60 rédacteurs se sont associés à ce livre exceptionnel par son ambition comme par son projet : montrer qu'une bibliothèque est d'abord un projet social et humain.

  • Chorégraphe par goût de l'action expressive, musicien par passion, Pierre Conté (1891-1971) s'est servi des acquis de l'écriture musicale pour noter le mouvement. Il crée, dans les années 1930, son propre système de notation. Dans ce livre, Michelle Nadal en propose une nouvelle présentation. À l'aide de textes clairs, de notes pratiques, d'une illustration abondante, d'exemples notés et de schémas explicatifs, ce manuel donne les clés d'apprentissage d'un système qui s'adresse autant aux danseurs qu'aux enseignants, aux créateurs qu'aux chercheurs.

  • Cet ouvrage fait le point sur l'influence des langues arabe, turque et perse sur la langue française, et "fixe" avec précision le sens de chaque mot afin de mieux comprendre l'histoire de sa propre culture, mais également celle des "autres". Il comprend aussi bien le vocabulaire "classique" d'origine principalement arabe que le vocabulaire populaire, celui de la colonisation comme celui des banlieues. Mais surtout il expose les relations complexes ayant uni quatre langues importantes dont l'Histoire fut et reste liée à celle de la Méditerranée, donc à la nôtre.

  • Un inventaire et des définitions des termes, simples ou composés, en usage dans les différents métiers du livre. La nomenclature est reprise du «Dictionnaire encyclopédique du livre», seuls les termes spécifiques aux métiers du livre ayant été retenus.

  • Des formules magiques pour ne plus faire de faute !

    Sylvie Brunet s'inspire de nos proverbes préférés pour nous offrir des pense-bêtes orthographiques efficaces ! Avec leur rythme, leurs rimes et leur courte structure, les proverbes populaires sont gravés à jamais dans nos mémoires... Pourquoi ne pourrait-il pas en être de même pour des proverbes orthographiques ?

    En partant des fautes les plus commises, de nos hésitations quotidiennes, Sylvie Brunet nous propose 100 proverbes efficaces pour chasser nos doutes orthographiques. Accents, consonnes doubles, genres, synonymes, conjugaison... tout y passe !

    "Etant donné" reste invariable,

    Même avec des mots remarquables.

    Les "si" n'appréciant pas les "ré",

    On dit "si j'avais", non "j'aurais".

    "Demi" s'accorde après un nom,

    Mais devant, il fait obstruction.

    Quand il marque une quantité,

    "Davantage" est un mot entier.

    ...

empty